LE FUTUR DU TRAVAIL SERA-T-IL FÉMININ ?

LE FUTUR DU TRAVAIL SERA-T-IL FÉMININ ?

Le monde du travail évolue de plus en plus vite mais il reste une chose qui évolue encore trop lentement : celle de la place des femmes. Pourtant, toutes les transformations en cours nous poussent à croire que le futur du travail sera féminin...

Où sont les femmes ?

8 mars 2135 : journée de la femme. Les inégalités salariales entre les hommes et les femmes n’existent plus. 2135. Cela vous paraît loin ? Et pourtant, à la vitesse à laquelle les choses avancent en matière d’égalité -ou plutôt d’inégalité- salariale, on considère aujourd’hui que nous aurons besoin de 118 ans pour parvenir à un monde paritaire.

En attendant, les chiffres continuent à nous montrer que les inégalités sont bel et bien présentes. Sans parler des inégalités salariales (puisque les femmes continuent d’être payées 20% moins cher à compétences égales), les femmes sont aussi et surtout sous-représentées dans les postes de pouvoir.

  • 1 seule femme PDG d’un Grand Groupe au sein du CAC 40
  • 2 femmes chefs d’État au sein du G20
  • Seulement 30% des entrepreneurs sont des femmes.

Comment expliquer ces chiffres alors que les femmes sont en moyenne plus diplômées que les hommes ? Et sans attendre 2135, demain, quelle sera la place des femmes dans le monde du travail ?

Tous égaux face au Switch

Chez Switch Collective, on pense que l’on est tous égaux, hommes et femmes, face à l’inconfort que nous pouvons ressentir dans nos jobs. Là aussi, les chiffres le prouvent puisque 91% des salariés, sans distinction de sexe, se disent “désengagés” dans leur travail (institut Gallup 2012) !

Même s’il est vrai qu’à ce jour, on compte davantage de femmes ayant suivi notre programme d’orientation et de réinvention professionnelle Fais le Bilan Calmement, la tendance commence à s’inverser et les hommes sont eux aussi confrontés à de nombreuses interrogations.

Hommes et femmes ont de nouvelles aspirations et rejettent les valeurs ancestrales du travail dites « masculines ». Nous sommes tous en quête de sens, d’émotion, de coopération, d’épanouissement et d’équilibre entre vie privée et vie professionnelle… Bref des valeurs qui sont culturellement plutôt associées au “féminin” mais qui aujourd’hui, nous touchent tous de façon égale !

Le coeur des femmes

L’ère du Switch serait donc celle d’une économie plus humaine qui valorise les qualités du “féminin”. L’intelligence émotionnelle devient d’ailleurs l’une des compétences les plus recherchées chez un candidat.

Alors que dans le monde du travail de demain, les technologies vont nous remplacer dans de nombreux domaines, nous allons plus que jamais avoir besoin de “cœur”, c’est-à-dire de compétences comme l’empathie, le relationnel, la créativité, la coopération, la capacité à naviguer en environnement incertain et à faire plusieurs choses en même temps. Bref, des qualités dont les femmes seraient a priori davantage dotées !

La période serait donc propice à faire émerger les femmes dans le monde du travail car comme le résume parfaitement Dov Seidman :

« Nous sommes passés d’une économie industrielle- où on embauchait des bras- à une économie de la connaissance- où on embauchait des têtes- et maintenant à une économie humaine- où on embauche des cœurs. »

L’ère du Switch au féminin

Dans le futur du travail, les carrières standardisées vont donc laisser place à des chemins plus singuliers faits d’expérimentations, d’entrées, de sorties, de bifurcations et de reconversions.

Il va falloir se ré-inventer constamment et se dessiner de nouvelles trajectoires. Pourtant, savoir switcher n’est pas donné à tout le monde. Nous n’avons pas été câblés pour naviguer dans un monde où l’incertain est devenu certain.

Et si justement, pour une fois, les femmes étaient les mieux placées pour profiter pleinement de toutes ces transformations et de l’entrée dans cette nouvelle ère ? Congés maternités qui les obligent à retrouver un job au sein de leur entreprise voir à en changer, difficultés rencontrées pour évoluer dans leur carrière, gestion plus importante des tâches ménagères et du quotidien, autant d’obstacles qui ont pu familiariser les femmes au switch et au changement !

Une excellente raison, pour toutes les femmes, de suivre le conseil de la sage Simone de Beauvoir puisque Switcher, c’est aussi « Accepter la grande aventure d’être soi ».

Pour aller plus loin :

Parce que chez Switch Collective on aime les personnes et les contenus inspirants, on vous invite à voir (ou à revoir) le discours de Scarlett Johansson lors de la marche des femmes à New-York. Parce qu’au-delà du monde du travail, la politique malmène aussi parfois, encore et toujours, les droits des femmes.

Si vous avez aimé cet article et que vous aussi vous croyez à un futur du travail plus féminin, n’hésitez pas à partager :)! Pour recevoir tous nos articles, abonnez-vous à notre Newsletter!

BULLSHIT JOBS : EST-CE QUE ÇA TE CONCERNE ?

BULLSHIT JOBS : EST-CE QUE ÇA TE CONCERNE ?

RECRUTEURS : INTÉRESSEZ-VOUS AUX SWITCHERS (C'EST UN PARI D'AVENIR !)

RECRUTEURS : INTÉRESSEZ-VOUS AUX SWITCHERS (C'EST UN PARI D'AVENIR !)